Livre d’or

Si vous souhaitez nous laisser un petit mot c’est par ici ! :)
Un message d’encouragement, une critique, une remarque, une suggestion... nous vous lirons avec intérêt !

Laisser un commentaire

Commentaires

  1. Camille L dit :

    Superbe ce nouveau site, il donne envie de cliquer encore et encore !!!

  2. Mickaël dit :

    Merci pour tout, le film « un revenu pour la vie », « la conf’ » … c’est vraiment formidable qu’on puisse découvrir ça et le faire découvrir à tout le monde !

  3. dubois dit :

    Heureusement qu’il y a des gens comme vous et aussi internet !! Si on ne comptait que sur la télé pour être informé le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne le serait pas !!!!

  4. Karima dit :

    Le revenu de base est vraiment la meilleure solution pour que tous les citoyens puissent vivre décemment. Mais pour ça il faudrait qu’il soit fixé à un montant de 1200 euros par famille, cela permettrait à tout le monde de mieux se projeter dans l’avenir.

    • Michael dit :

      Bonjour Karima, un des principes de ce type de revenu serait d’être individuel, et non par foyer ou par famille comme vous le dites. Mais si dans un couple chaque personne touche 600 euros de revenu de base (revenu socle) on arrive à ce que vous dites au final. Et si au moins un des membres de la famille cumule ce revenu de base avec un revenu de l’emploi, même à temps partiel, les choses sont tout à fait vivables et le travail est libéré de la pression du marché. Pour les personnes seules et sans emploi pérenne, cela encouragera soit à la vie collective (création de lien social) soit à habiter hors des grandes métropoles surpeuplées.

  5. Charlotte Laval dit :

    Merci, merci et merci pour ce documentaire!
    Et pour répondre à la question « que feriez-vous si vous aviez un revenu de base », je vivrai simplement dans ma maison complètement autonome en énergie avec ma famille. J’en profiterais pour gérer mon potager, cuisiner, dessiner, créer et étudier la naturopathie! Aujourd’hui je survis au chômage en Belgique, je ne peux rien entreprendre, ma situation me coupe très souvent l’inspiration et l’envie de créer alors que je déborde d’idées d’habitude. Il en va de même pour mon mari mais nous ne perdons pas espoir! Nous savons que les choses bougent, que des mouvements se mettent en place, nous y prenons part petit à petit. Nous réduisons nos besoins matériels, notre consommation, nous adaptons notre vie… Nous voulons vivre mieux avec moins et ce n’est pas en Belgique que nos « rêves » (= nos choix de vie) pourront se concrétiser. Nous quitterons le pays bientôt.
    Bravo pour ce reportage, votre travail, vos actions…

  6. Manu dit :

    Merciii !! Quelle bouffée d’oxygène 😉 je viens de me retrouver au chômage et je prends enfin le temps de vivre, de m’informer, de comprendre le monde, de me poser des questions existentielles sur le sens véritable de la vie, sur les valeurs qui nous réunissent tous : l’entraide, le partage mais aussi le respect du vivant, et non pas l’individualisme et la course vers toujours plus de tout… Je veux être actrice de ce nouveau monde qui arrive et le revenu de base est une belle idée, qui permettrait l’émancipation des individus du tout marchand ! Parce que même dans nos schèmes de pensée on est vite obligé de se limiter, se calmer, quand une idée créative survient dès lors qu’elle ne nous procurerait pas suffisamment de revenus pour vivre !! La nécessité de « gagner des revenus » de notre travail c’est comme une chape de plomb qui inhibe nos capacités créatrices !
    Alors un grand merci pour ce documentaire qui nous met sur la voie de l’utopie, qui sera la réalité de demain, j’en suis convaincue !!

  7. Niko dit :

    Comme une bouteille à la mer qui se brise sur les rochers,
    Et ses fragments essaime le monde d’étoiles nouvelles.
    Merci pour ce beau film qui met du baume au cœur et à l’âme.

  8. LUDOVIC dit :

    Merci pour ce documentaire sur une des réflexions les plus intéressantes actuellement. Je suis cela depuis le milieu des années 90. André Gorz, Dominique Méda, « Le travail: une valeur en voie de disparition » publié en 95, ont abordé ce thème.
    Le groupe Krisis avec leur pamphlet « Manifeste des chômeurs heureux » avait lui aussi lancé les bases de la réflexion : http://kropot.free.fr/manifestevstrav.htm. À lire avec plaisir !
    Bien à vous et bonne suite pour votre « travail ».

  9. jllouis dit :

    Un film qui redonne l’espoir, merci pour cette bouffée d’oxygène.

  10. Claude Bouffard dit :

    Merci pour la présentation du film documentaire que j’ai apprécié sur le revenu der base hier le 14 septembre à Thetford-Mines Québec Canada. Je pense que nous sommes rendu à la frontière du changement d’un capitalisme sauvage déprimant suicidaire à un capitalisme humanisant créatif et du GBS Gros Bon Sens pour tous les humains. Je rêve que la jeunesse détrône les vieilles idées destructrices du capitalisme sauvage du temps moderne. Bienvenue à Mme LA CRÉATIVITÉ dans ce monde plastifié qui se meurt en manque d’oxygénation et d’idées créatrices…
    Merci à Martin Cloutier ACEF et Luc Gosselin RBQ

  11. Pascal Hauville dit :

    Je viens de découvrir ce site. Bravo pour vos travaux et créations !
    Dans la note d’intention de « Monsieur Raymond et les philosophes », vous parlez de RE-distribution …. Parler de « distribution » des richesses serait plus dans l’esprit du « revenu de base inconditionnel ». Les deux liens qui suivent éclairent le propos : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Redistribution.htm et http://www.lecolibri.org/economies/aller-plus-loin-dans-l-economie-distributive/

    Bien à vous

  12. Daniel OLLIVIER dit :

    Merci pour ce remarquable document qui force la réflexion.
    Il me semble qu’il y a un vrai absent dans le débat c’est la mondialisation. Est-il possible de penser à un tel changement de modèle sans que l’ensemble de la planète s’inscrive dans une telle révolution. Il y a deux enjeux à réussir comment réformer le système capitaliste pour faire en sorte que le capital humain soit plus essentiel que le capital financier et en second lieu, comment faire en sorte que la valeur émancipatrice joue pleinement son rôle dans le domaine de la responsabilisation et de l’engagement sociétal. Avant d’être économique, cette révolution est sans doute avant toute chose culturelle et humaine .

  13. M. Hugo SALINAS dit :

    Je partage votre enthousiasme pour l’application du Revenu de Base sur toute la Planète. Depuis la nuit du temps les hommes et les femmes ont créé ce qu’il existe maintenant. Cela n’appartient à personne. Les richesses créées appartiennent à tous

  14. Jean-Louis Faur dit :

    Le progrès sans suppression d’emploi n’est pas du progrès. Merci et bravo de soulever le problème comme vous le faites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *