Un long-métrage documentaire…
un court-métrage d’animation…
une conférence gesticulée…
… des créations pour débloquer l’imaginaire !

Un revenu
pour la vie

Un ex-ingénieur et un entrepreneur humaniste nous emmènent par le voyage et l’enquête à découvrir cette proposition de revenu de base.

En savoir plus

Monsieur Raymond
& les philosophes

Court-métrage drôle et pédagogique pour montrer à Monsieur Raymond une autre vision du travail.

En savoir plus

Travail libre, revenus de base
& autres rêvolutions

Deux heures trente de spectacle-débat où les participant-es montent sur scène, méditent, rigolent, et même apprennent des choses.

En savoir plus

Qui sommes-nous ? Pourquoi ce site ?

 

Fin 2012, une joyeuse équipe toulousaine s’est réunie pour créer conjointement quatre œuvres sur le revenu de base :


Ce site web sert à financer, diffuser, valoriser ces différentes créations. Nous vous souhaitons une bonne visite !

Mais qu’est-ce que le revenu de base ?

Le revenu de base est un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement.
définition du Mouvement Français pour un Revenu de Base
C’est une proposition dont nous pourrions tirer sept bénéfices principaux
  • une réappropriation publique de la création monétaire, retirant aux banques ce pouvoir et privilège
  • une simplification des systèmes sociaux et fiscaux
  • la fin de la misère et de la stigmatisation d’une catégorie de la population (tout le monde le touche)
  • l’émancipation de chacun-e dans l’entrepreneuriat ou diverses activités choisies, rémunérées ou non
  • la possibilité d’être reconnu socialement et de trouver sa place dans la société en dehors de l’emploi
  • le renforcement du pouvoir de négociation des travailleurs afin d’améliorer les conditions de travail
  • une revalorisation des tâches pénibles et nécessaires afin de trouver des personnes pour les effectuer
C’est une proposition qui fait l’objet d’une dynamique mondiale

Diffusion & événements

 

LES PROJECTIONS en salle

La coopérative DHR (Direction Humaine des Ressources) a intégré nos films à leur catalogue et travaille à les distribuer en salles et à les diffuser au mieux dans un réseau de partenaires.

Vous êtes programmateur ou programmatrice ? Et nos projets vous intéressent ? Un revenu pour la vie et Monsieur Raymond et les philosophes sont souvent proposés ensemble et nous nous déplaçons volontiers pour présenter les films et co-animer un débat.

Contactez Philippe Elusse, de DHR, à philippe(at)d-h-r.org, pour connaître les conditions et obtenir une copie DCP ou DVD.
Note : un numéro de VISA est en cours de demande auprès du CNC.

LA CONF’ et les ateliers Krealabs’

La conférence gesticulée peut être programmée dans tout type de lieu, cela demande juste un peu de coordination pour réunir tous les accessoires. Les conditions financières sont à définir directement avec Alexis en lui écrivant à contact(at)creations-revenudebase.org .

POLITIQUE DE DIFFUSION

Nous faisons le choix de mettre toutes nos créations sous licence libre Creative Commons BY-NC-ND. Pour être précis, il faudrait dire « libre de diffusion » car cette licence n’autorise pas l’utilisation commerciale ni la modification des œuvres. En revanche vous êtes vraiment libres de les diffuser ou de les copier. (Voir : Copier n’est pas voler) Cette politique prend son sens dans une vision du monde où la culture, tout comme d’autres biens communs comme les semences ou l’eau, n’est pas l’objet d’une logique marchande comme les brevets ou... le droit d’auteur.

 

Par ailleurs, depuis Juin 2015, les films Un revenu pour la vie et Monsieur Raymond et les philosophes sont visibles intégralement en ligne. Pour la captation complète de la conférence gesticulée, on vous fait patienter jusqu’à octobre ;)
Le téléchargement en haute qualité (pour des projections par exemple) est pour l’instant réservé aux personnes ayant fait un don d’au moins cinq euros.

Le principe que nous souhaiterions voir se développer est le suivant : les œuvres sont libres et chacun-e est libre de les payer si il ou elle juge qu’elles en valent le coup. Ainsi basé sur la confiance, l’acte de paiement n’est plus obligatoire pour obtenir une œuvre et fait au contraire appel à la responsabilité de chacun-e.